Le territoire d’Aouste au XVIIIe siècle

Le territoire d’Aouste au XVIIIe siècle

 

 

Aouste, en 1699, comptait 928 habitants suivant le « Mémoire concernant les Généralités du Royaume pour le Dauphiné » établi par l’Intendant de la Généralité du Dauphiné, Etienne-Jean Bouchu.

 

 

Territoire

Revenus

Répartition le l’estime

Annexe 1: Terres nobles et terres affranchies relevées sur le rôle de taille de 1705

Annexe 2 : Propriétaires des biens et fonds de la communauté

 

 

Territoire

 

 

Sur le parcellaire de la Communauté d’Aouste, dressé au XVIIIeme siècle, la superficie totale du terroir était de 3536 sétérées ((1 sétérée égale 0,2279 ha) 1 quarte (égale 1/4 de sétérée) et 4 civayers (1 civayer égale 1/24 de sétérée) soit environ 805 hectares actuels.

Ce territoire était réparti en :

  • 2486 sétérées de fonds roturiers taillables

  • 879 sétérées de fonds nobles

  • 153 sétérées de fonds affranchis

Parmi les 2486 sétérées des fonds roturiers taillables, un tiers du territoire était occupé par les hermes* ainsi que par les biens abandonnés par leurs possesseurs (suite à des hivers rigoureux, sécheresse et aussi charge de l’Etape ou autres tailles) , et les fonds détruits par les rivières et torrents (inondations successives, notamment en 1670 ), le reste étant réparti en terres, prés, jardins et bois (11%) du territoire et divers improductifs (9,45%).

On constate que 62,31% des propriétés sur le terroir de Aouste est estimé entre 2 et 20 livres , ce qui dénote une certaine « pauvreté » de celui-ci . De même près de 10% des propriétés sont estimées en dessous de 2 livres, même cinq propriétés sont estimées pour « 0 », et 1,47% sont estimées entre 60 et 100 livres dont cinq en dessus de 100 livres (101 à 136 livres).

De même on peut noter qu’en 1705 le terroir d’Aouste comportait 20 « terres nobles » et 13 « terres affranchies » (terres exemptées d’impôts et de charges publiques faites à des particuliers) (Annexe 1). Cette situation évoluera au fil des ans suivant la volonté du Roi Louis XIV, par plusieurs arrêts dans un but de gratifications mais surtout pour remplir les caisses de l’État.

Pour l’occupation des sols, en ce qui concerne notre communauté, nous pouvons constater que le morcellement du terroir est notable dans lequel la superficie des parcelles est peu importante avec 3536 setérées et 1720 parcelles nous devrions trouver une moyenne parcellaire d’environ 2 setérées et 2 civayers or nous trouvons près d’un tiers des fonds (501) se situant entre 1 quartelée et une setérée, un autre tiers (528) entre 1 et 5 sétérées.

Moins de 1 civayer 330 dont 287 bâtiments privés

De 1 civayer à 1 quartelée 171

De 1 quartelée à 1 setérée 501

De 1 setérée à 5 setérées 528

De 5 setérées à 10 setérées 39

Plus de 10 setérées 24

Le terroir de Aouste est essentiellement occupé par des terres cultivables (45,21%) mais de rendement moyen (céréales tels blé froment, avoine, orge, seigle et méteil), des prés (7,36%), des vignes (10,35%), des bois (10,52%), des hermes improductifs (15,49%) et le reste (11,07%) étant la part de diverses emprises ( rivières, chemins, autres bâtiments, etc.).

Les fonds taillables roturiers représentent quant à eux 64,33% du terroir productif, les fonds taillables possédés par les nobles (0,48%) et les fonds nobles exempts de taille (25,51%).

En ce qui concerne les habitations à l’intérieur du « bourg », avec 138 maisons sur 159 et 44 « chesals » (petites maisons plus ou moins vétustes) sur 61, on relève une certaine exiguïté du logement :

  • 21 maisons se situent à moins d’un quart de civayer (environ.24 m²)
  • 117 maisons se situent entre un quart et un demi civayer (entre 25 et 48 m2 environ.)
  • 17 chesals se situent entre un cinquième et un neuvième de civayer (entre 11 et 19 m2 environ.)
  • 27 chesals se situent entre un quart et un demi civayer (entre 25 et 48 m environ.2)

Les autres maisons et « chesals » étant répartis sur le reste du territoire de la communauté.

Toujours avec l’aide du parcellaire nous pouvons dénombrer le nombre de parcelles. Il apparaît 1557 fonds détenus par 182 propriétaires (voir annexe 2) se répartissant comme suit sur tout le territoire de la communauté (Graphique 1)

  • 177 maisons
  • 72 « chesals »
  • 42 écuries
  • 47 jardins
  • 128 prés
  • 222 vignes
  • 744 terres cultivables
  • 54 bois
  • 165 hermes
  • 19 divers dont:
  • 2 cheneviers
  • 7 granges
  • 6 fenières
  • 2 bâtiments divers
  • 1 colombier
  • 1 verger

 

Graphique 1

En comparant le parcellaire du XVIIeme siècle vérifié par l’Intendant Bouchu en 1697, on s’aperçoit d’un net déficit en ce qui concerne les terres cultivables au profit des improductives ou incultes (- 41 terres) au profit des hermes (+87), de même au niveau des habitations (-15) mais augmentation des « chesals » (+27) dénotant une dégradation du parc immobilier.

Cette détérioration semble due à une époque troublée ( la Fronde, guerre de religion, destruction des murailles et sac d’Aouste en 1625), guerres successives (Louis XIV engagera la France pendant 33 ans de conflits), catastrophes naturelles (inondations dévastatrices de 1670, 1702, 1747, 1774, 1776, 1786), peste de 1628/1629. Ces causes provoquent un exode vers les villes et aussi l’appauvrissement des richesses de Aouste à partir de la moitié du XVIIeme siècle.

Entre autre il est intéressant de constater qu’au XVIIIeme siècle, à l’intérieur de l’enceinte des anciens remparts, limitée actuellement par les rues des Remparts, de l’Allée, des Moirans et des rivières Sye et Drôme, il existait 245 constructions et qu’actuellement nous en avons dans les 256. En un peu plus de trois siècles le  » bourg » s’est peu modifié.

Revenus

 

Considérons les revenus de la communauté qui ressort de ce parcellaire.

Le total de l’allivrement en général du parcellaire de la communauté d’Aouste y compris les forains monte à environ 32000 livres pour lesquelles nous avons 10814 livres pour l’allivrement des nobles et ecclésiastiques, 361 livres les fonds affranchis de 1658, pour les fonds roturiers monte 20555 livres et environ 300 livres d’allivrement pour les non valeurs des biens abandonnés par les possesseurs, leur peu de valeur ou destruction des rivières et intempéries.

Sur les 271 bâtiments privés qui se situent à l’intérieur du bourg 33,95 % supportent une estime (1) d’un montant variant entre 12 sols 6 deniers et 16 sols 9 deniers et ce variant suivant la situation, l’état de vétusté du bâtiment, mais aussi pouvant descendre à 1 sol 6 deniers.

La majorité (62,31%) des estimes du terroir de la communauté se situe entre 2 et 20 livres dont près du quart (24,58%) entre 10 et 20 livres. Toutefois on relève 12,19% des estimes en dessous d’une livre, 9,89% entre 1 et 2 livres , 19,19% entre 2 et 5 livres et 1,54% entre 5 et 10 livres. A partir de 20 livres les tranches d’estime diminuent de moitié et seulement 5 estimes dépassent les 100 livres (101, 103,120,129,136 livres) Ceci dénote un capital foncier peu conséquent (Tableau et Graphique 2 ).

 

Répartition le l’estime

Tranches catégorielles

Nombre

%

En dessous d’une livre

190

12,19

De 1 à 2 livres

154

9,89

De 2 à 5 livres

299

19,19

De 5 à 10 livres

289

18,54

De 10 à 20 livres

383

24,58

De 20 à 30 livres

110

7,06

De 30 à 40 livres

56

3,60

De 40 à 50 livres

23

1,48

De 50 à 60 livres

22

1,41

De 60 à 80 livres

6

0,38

De 80 à 100 livres

12

0,77

Au dessus de 100 livres

5

0,32

 

Graphique 2

A Aouste, on peut constater un grand nombre de fonds ayant un allivrement minime inférieur à 2 livres (344 ), une strate restreinte de fonds allivrés au dessus de 50 livres (45) dont 5 au dessus de 100 livres, entre les deux, une strate de fonds allivrés entre 2 livres et 10 livres (588), et une autre de fonds de moyen allivrement entre 10 et 30 livres (110).

Il est frappant de constater que près de la majorité du terroir de Aouste appartient à une vingtaine de gros propriétaires. (Tableaux et Graphiques 3 à 6). Ceux-ci possédant des fonds dans les terres riches (Vivier, Gervanne, Bas Lauzens, Arras, Rives de Drôme, ….).

Au XVIIIeme siècle le terroir d’Aouste est possédé 67, 45% entre de propriétaires aoustois, 32,49% de propriétaires crestois et une infime partie (0,06%) par des possédants de Mirabel, Saillans et autres communautés limitrophes.

En comparaison un journalier percevait 14 à 15 sols (sous) par jour, soit environ 200 livres par an, en sachant qu’il était utilisé entre 10 et 13 heures par jour, et, lorsqu’il était nourri, il percevait 10 sols par jour en été et 8 sols par jour en hiver et le nombre de jours d’utilisation sur l’année se situait entre 200 et 250 jours. Un pain de 4 livres vaut en moyenne 8 sols et la dépense de pain est toujours supérieure à la moitié de la dépense totale de la nourriture. Le prix d’une chèvre, animal du pauvre, coûte 8 livres, un mouton 12 livres, un porc 15 livres, une vache 20 livres et un bœuf 100 livres.

Vouloir évaluer, dans notre système monétaire, les valeurs d’un monde qui nous est devenu étranger n’a plus de sens. La seule chose que l’on puisse faire est d’effectuer une transposition. Par la comparaison de prix d’un bien de consommation courante facile à identifier et dont l’usage et la rareté sont restés relativement stables, on en a un aperçu.

En 1781, une douzaine d’œufs valait 5 sols, ce qui équivaut actuellement 8 euros; en 1692, un bœuf qui valait 100 livres reviendrait à environ 900 euros. Si le bœuf représentait « le tracteur du XVIIeme siècle », la comparaison n’est pas évidente! Le mouton, animal de consommation courante, valait 12 livres, reviendrait à environ 100 euros.

Vers 1640, un journalier non nourri gagne environ 14 à 15 sols par jour dont près de la moitié est utilisée pour payer son pain.

La communauté d’Aouste devra attendre le XIXeme siècle pour voir émerger une industrie assez conséquente: papeteries, moulinages, cimenteries, à laquelle s’associe un essor commercial florissant et une agriculture diversifiée.

Note :

(1) Estime : Dans les provinces méridionales de la France, la tenue de livres cadastraux établis pour l’assiette des tailles est fort ancienne. Ces registres sont nommés, dans les textes de l’époque, liber estime, cartulariurn libre ou librum libre (libra ayant, dans cette expression, le sens technique d’estime cadastrale, d’où le mot allivrer). Ils contiennent l’énumération de tous les contribuables, avec l’indication souvent très précise de leurs patrimoines. Avant le XVIe siècle, les biens mobiliers, et notamment le bétail, sont souvent comptabilisés à, côté des éléments immobiliers.

Tableau 3

Graphique 3

Tableau 4


Graphique 4

Tableau 5

Graphique 5

Tableau 6

Graphique 6

Annexe 1

Terres nobles et terres affranchies relevées sur le rôle de taille de 1705

 

Noms Prénoms

20 Terres nobles

13 Terres affranchies (1)

Revenus

Taille

Revenus

Taille

David Chaix

2 d

Etienne Moulin

4s 7d ¼

François Aymar curé

1L 8s 8d

Jean Pierre Cournier

1L 10s 8d ¼

Jean Jacques Achard

2L 6s 8d ¼

Jacques Astier

1L 9s 9d ½

Les hoirs de Isaac Lamende maire

1L 15s 6d

Jacques François Granon

19s 8d ¾

Marthe Vincent

4s 7d

Les hoirs de Verancy de Villenenque

17L 7s 1d ½

#

Le Marquis de Vachères

13L 16s 3d ½

24L 6s 10d

2L 8s 3d ½

Le Marquis du Mesnil

40L 5s 4d

61L 6s 3d

12s 4d ½

Noble Jean Du Faure

40L 5s 4d

60L 7s 9d

Jean de Lamende

4L 7s 2d ¼

#

Scipion Darnoux

11s

16s 6d

Jean Chaix de Cobonne

3L 1s 6d ¾

4L 12s 5d

Gabriel Deniolles et Mr Souvion

7s 9d

1L 3s 6d

Les hoirs d’Antoine Vallon

3L 15s 4d

5L 13s

Joseph Darnoux

1L 18s 5d ½

2L 18s 8d

Les hoirs de Pierre Chaix chirurgien

5L 8s 4d

#

Le Marquis de Pluvinel

1L 15s 9d

2L 13s 7d

Le Chevalier de Pourey

2L 17s 6d

4L 6s 3d

Le seigneur de Blacons

15s

1L 2s 6d

Les hoirs du seigneur de Beaufort

12s

18s

Le Prieur d’Aouste

5s 3d

7s 10d

Noble Jean Antoine de Chaparon

8L 1s

12L 1s 6d

Sieur Attenor curé de Mirabel et les hoirs de Pierre Chaix chirurgien

15s

1L 2s 6d

Claude Gamon

1s 10d ½

2s 6d

Jean Pierre Terrail

11s 6d ¼

17s 3d

Les hoirs de Pierre Chovet

7s 9d ¼

11s 8d

Pierre Rollet

4s 3d ¾

6s 5d

(1) les montants des tailles sur les terres affranchies seront déduits du rôle de taille et restitués aux propriétaires

 

Annexe 2

 

Propriétaires des biens et fonds de la communauté

 

Noms

Nombres

Superficies

Antoine Lambert

38

36s 2q 4,5c

Hoirs de Gabriel Perinet

35

34s 1q 3c 2/3

Simond de La Baume

30

74s 3q 2/3c

Christophe Chanaud

30

35s 2q

Gabriel Vandelin

30

35s 2c 3/4

Jacob Archinard

29

46s1c1/3

Pierre Achard

28

69s 3c

Jean Singuet

25

45s 4c 1/4

Béatrice Combe veuve de Louis Faure et Honoré Dussy

22

70s 2q 4c ½

Guilhaume De Ladret

19

24s 1q 3c

Antoine Mounier

19

23s 2q 0,5c

François Vendelin

19

21s 3q 5c

Jean Legier

19

16s 1q 3c 1/3

Jean Achard fils de Guilhaume

17

7s 3q 1/3c

Marc Nicoulet

17

21s 1q 2c

Claude Arnaud

17

17s 1q 0,80c

Pierre Ogier

17

14s 2q 4c 1/4

Barthelemy Chaix

17

12s 3q ½ 4c 1/4

Jean Achard

16

23s 3c1/3

François Monestier

16

21s 3q 5c 3/4

David Aguiton

16

12s 2c

Estienne Lambert

15

8s 2q

Claude Aymar

15

16s 1q 1c 1/2

Louis Puy

15

13s 3q 4c 1/4

Jeremie Vernet

15

11s 2q 4c 3/4

Pierre Girard

14

7s 3q 2c 3/4

Louis du Fonds

14

15s 2q 1c 1/2

Gillette Boulad

14

12s 3q 4c

Pierre Chaix Fallot

14

10s 1c 3/4

Gaspard Chipron

13

13s 1q 2c 2/3

Nicolas Grangier

13

7s 2q 2c 4/5

Hoirs de Claude Rostain

13

18s 4c 1/3

Claude Baral

13

14s 3q 5c

Pierre Perassol

13

10s 1q 3/4c

Mathieu Amblard

12

9s 1q 4c 1/4

Hoirs d’Antoine Bayle

12

26s 3q 1c 2/3

Imbert Allemend

12

26s 1c 1/3

Jean Raillon

12

24s 2q 1c

Jean Allemend

12

17s 2q 1c 1/4

François Freydyer

12

16s 2c 2/3

La Communauté

12

150s 2q 1/2c

Pierre Thevenin

12

12s 2q 1c 3/4

Barthelemy Trabillon

12

11s 3q 5c 3/4

Louis Blanc

11

9s 2c 3/4

Vincent Chipron

11

15s 3q 1/4c

Jean Guion Bret

11

13s 2q 4c

Jamé et Judith Peyrol

11

13s 1q 5c 1/4

François Aymar et Barthelemy Botte

11

12s 2q 3c

Louis Allian

11

118s 2q 2c

Jacob Baral

11

10s 1q 2c 1/2

Jean Barier

10

9s 2q 2c 3/4

Claude Muguet

10

9s 2q 1,40c

Claude Reboul

10

8s 4q 4c 1/3

Daniel Barier

10

8s 1q 5c 3/4

Jame Terrail

10

8s 1q 1c 1/2

Cathelin Colongin

10

7s 3q 4c ½

Jacques Beal

10

7s 2q 5c 1/2

Esue Raynaud et Daniel Thevenin

10

7s 1q 1c 1/4

Jean Chabert

10

6s2c

Barthelemy Davin

10

6s 1q 3/4c

Jean André

10

6s 1q 1/4c

Jean Font

10

3s 1q 1c 1/8

Martin Bonnet

10

36s 1q 3c

Pierre Achard père de Michel

10

30s 3c 3/4

Pierre Cournier

10

21s 3q 2/3c

Pierre Chabert notaire

10

13s5c3/4

Catherine Pellissier

10

11s 1q 5c ½

Pierre Colombier

9

8s 2q 5c 3/4

Mathieu Faure

9

8s 2q 1/3c

Pierre Morier

9

8s 2c 3/4

Antoine Reynier

9

8s 1q 1c

Estienne De Ladret

9

7s 5c 3/4

Jacob De Ladret

9

7s 3q 5c 1/2

Antoine Rey

9

7s 2q 3c 1/3

Jean Darnier

9

6s 1c 3/4

Honoré André

9

54s 4c

Josfre Esveque

9

3s 3q 3:/4c

Barthelemy Peyrol

9

3s 1q 5c 1/4

Martin Grangier fils de Guilhaume

9

16s 2q 5c 2/3

Pierre Reynier

9

13s 2q 1/4c

Pierre Chaix fils de Pierre

9

10s 2q 1/6c

Guilhaume et Claude Guilhaumes frères

8

9s 1/2c

Jacques Gery

8

5s 5c 1/2

Pierre Botte

8

5s 3c

Pierre Aymar

8

5s 2q 3c 1/4

Pierre Cheval

8

4s 3q 1c 1/3

Antoine Odoyer

8

4s 2q 1c 1/3

Jacques De Beaumont

8

4s 1q 2c 3/4

David Grivel

8

34s

Hoirs de Pierre Mesfre

8

2s 3q 3c 3/4

Pierre Collongin

8

25s

Gaspard Rey

8

23s 2q 1c

David Joubert

8

16s 3q 1c

Jean Bouroullet

8

15s 1/2c

David Seguin

8

14s 1q 2c

Pierre Faucon

8

10s 1q 3/4c

Pierre Grangier

7

9s 3q 2c

Jean Portier

7

9s 3c

Estienne Brunet

7

7s 3q 2c 1/4

Jean Combe

7

7s 2q 2c 1/2

Giraud Sabaton

7

2s 2q 1c 3/4

Jean et Jacques Esveque

7

23s 1/3c

Anne Archinard veuve Clément Ladret

7

10s 4c 3/4

Mathieu Raynaud

7

10s 2q 4c 2/3

Moyse Guilhaume

6

9s 3q 1/2c

Louis Michel

6

8s 2c 1/3

Antoine De La Baume

6

7s 4c

Helaine Bourgeac

6

7s 3/4c

Jean Grangier Douzen

6

6s 3c 1/4

Pierre Dedyer

6

6s 1q 3c 1/2

Madame Marguerite de Servignard veuve de David Boustier

6

5s 3q 3/4c

Guilhaume Chipron

6

5s 2c 3/4

Daniel Giraud

6

4s 3q 4c

Louis Gervane

6

3s 1q 2c 1/2

Jean Chirac

6

2s 3q 5c 3/4

Jean Real et Jacques Reboul

6

2s 3q 3c 1/2

Pierre Terrasse

6

1s 3q 4c 1/2

André Reynier

6

18s 1q 2/3ccc

Domenge Freychet

6

12s 3q 4c 1/4

Eslie Galland et Anne Gros

5

6s 3q 5c

Pierre Morin

5

6s 3q 1c 1/6

Barthelemy Maillet

5

6s 2q 5c 3/4

Jean Guigon Chapelier

5

5s 1q 3c

Jean Gontard

5

4s 2q 1c 1/3

Claude Roux

5

4s 1q 4c ¾

Estienne Esveque

5

3s 3q 2c 1/4

François Gautier

5

3s 2q 5c 1/4

François Adret

5

3s 2c ¾

André Chastel

5

2s 2q 5c 1/3

Jean Gougne

5

2s 2q 1c 1/6

Louis Brun

5

2s 2q 1c 1/4

Jean Dufeux fils

5

2s 2q

Dauphine Esveque

5

2s 1/2c

Martin Grangier fils d’Alexandre

5

1s 3q 2c 3/4

Hoirs de Jean Mesfre

5

1s 2q 4c 2/3

Jean Lambert

5

11s 1q

Eslie Grangier

5

10s 3q 5c

Joseph Pacot

4

7s 3q 1/3c

Laurent Delegue

4

6s 1q 2c

Guilhaume Gautier

4

5s 1c

Hoirs de Jame Bonat

4

3s 3q 1c 1/2

Pierre Aymar fils de Claude

4

2s 3q 2c 2/3

Jean Dufeux le père

4

2s 2q 3c 1/4

Joseph Vignal

4

2s 2q 3c 1/4

Jean Goudert

4

2s 2q 1c 1/2

Claude et Anne Rousse

4

2s 2c

Antoine Brun cardeur

3

7s 2q 3c 1/3

Jacob Chipron

3

4q

Antoine Donzelle

3

3s 1q 2c 1/3

Antoine Bousson

3

3s 1q 1/5c

Jean Bounier

3

2s 3q 1c

Pierre Espin

3

2s 3/4c

Berthon Adret

3

2s 1q 4c

Pierre Bonnardel

3

2s 1q 3c 1/3

Guis Real ou Michel Marquis

3

2q 3/4c

Antoine Mouret

2

6s 3c1/2

Claude Chaix Fallot

2

4c 1/3

Jacques Advond

2

3q 1c 1/2

Marie Forniere

2

3/4c

Jeanne Rousse

2

2s 3q 1c 1/2

Jean Espagne

2

2s 3c 1/3

Jacques Reboul

2

2s 1q 2c

Pierre La Baume jeune

2

2s

Jeanne Grangiere

2

2q 3c 1/8

Antoine Bonnard

2

2q 3c ¼

Daniel Frugier

2

2q 2c 1/2

Claude Pelloux

2

2c 3/4

Antoine Loziere

2

1s 3q 5c

Louis Cuoc

2

1s 1q 4c 1/6

Louis Berthalot fils de Daniel

2

15s 2/3c

Jacques Boulard

2

12s

Pierre Audibert

2

10s

Jean Cheyron

2

1/4c ?

François Gervane

1

3q 2c

Donas Trabillon

1

1s 4c 1/2

Didier De La Baume

1

1s 4c

David Mesfre

1

1q 5c

Jacques Grangeon

1

1q 3c 1/2

Raymond Brachet

1

1q 3c

Claude Sibeud

1

1/3c

Jean Marcel

1

1/2c

Paul Colongin

?

19s