Martial Moulin

Martial Moulin

 

Martial Moulin, auteur français, né à Aouste (Drôme), le 10 Août 1844. Il est le fils d’un cultivateur , et, pendant sa jeunesse, il ne fréquenta que l’école de son village, mais plus tard, il compléta seul son instruction.

Etant soldat, il resta plusieurs années en Algérie et il a conservé, sur ce pays, des souvenirs très intéressants qu’il a racontés dans plusieurs de ses livres. Puis pendant la guerre de 1870-I871, il prit part aux opérations des armées de la Loire et de l’Est. En 1871, il fut nommé calculateur au bureau des Longitudes, d’où il passa, comme rédacteur, en 1876, au ministère de l’Instruction publique. Il a été fait officier de l’Instruction publique.

Martial Moulin débuta par des poésies écrites dans le dialecte de la Drôme. Il a fondé, en octobre 1883, une revue bimensuelle,  » la Libre Revue,  » puis, en octobre 1884, avec M. H. Jouve,  » La Revue des journaux et des livres « . On lui doit :  » Récits de guerre  » (1873, in-18);  » En campagne  » (1884 in-18), où l’on trouve des pages émues, patriotiques, d’une grande sincérité d’accent ;  » Nella  » (1888, in-18), roman d’amour;  » Bouquet de nouvelles « : (1889, in-18), recueil de récits tour à tour amusants ou sombres notamment s’y trouve  » Pauvre petite Zora « .

Il décède le 20 février 1912 à Aouste s/Sye, 26400, Drôme, à l’âge de 67 ans.

En voici quelques articles :

  • Ce que c’est un préfet : article paru en octobre 1883 dans « La Libre revue littéraire et artistique »

  • La beille : article paru dans « La Revue des journaux et des livres » en 1886

  • La Grotte de Brize : article paru dans le journal « Le Gratin » n° 27 du 15 décembre 1888

  • La poupée de cire : article paru le 25 octobre 1885 dans « La Revue des journaux et des livres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.